Indications des tests biologiques en EHPAD dans le contexte d’épidémie Covid 19

capture-d’écran-2020-03-22-à-165032-600x388

Ci-dessous pour information les éléments que le CNP de gériatrie à adressé lundi au cabinet d’O Véran et au conseil scientifique à leur demande.

 

 

 

 

 

 

 

Indications des tests biologiques en EHPAD dans le contexte d’épidémie Covid 19.

Populations pouvant être concernées :

– personnel soignant au contact direct des résidents : IDE, AS, ASL, médecins, professionnels de santé libéraux

– autres professionnels au contact des résidents : animateurs, personnel de restauration

– autres professionnels : administratifs…

– résidents

– membres de la famille

– bénévoles

Populations ciblées par cette recommandation :

– personnel soignant au contact direct des résidents : IDE, AS, ASL, médecins, professionnels de santé libéraux

– autres professionnels au contact des résidents : animateurs, personnel de restauration

– résidents

– autres professionnels : administratifs. Si possible en fonction du nombre de tests disponibles.

Finalement, tout professionnel ou bénévole pouvant être amené à rentrer en contact avec un résident quelle que soit sa fonction.

Tests biologiques à disposition (sous condition de validation des critères de fiabilité) :

– RT-PCR : permet un diagnostic précoce mais est assorti d’un risque de faux négatifs. La RT-PCR a une sensibilité de l’ordre de 71 % pour le premier prélèvement. En cas de forte suspicion, une PCR négative n’exclue pas un Covid-19. Dans ce cas l’isolement doit être maintenu jusqu’au résultat d’un second prélèvement quelques jours plus tard.

– sérologies : permet d’affirmer les antécédents de Covid-19 en présence d’IgG. La présence d’IgM témoigne d’une infection en cours ou récente.

– tests sérologiques ultra-rapides (tq NG biotech…)

Objectifs :

Objectif 1 – éviter le premier cas « résident » et ainsi rompre la chaine de contagiosité par l’identification des cas Covid + survenant chez les professionnels au contact des résidents. Procéder à l’éviction du ou des professionnels confirmés. 

Cible : professionnels (symptomatiques¨ et asymptomatiques) en contact avec les résidents.

* symptômes ou signes typiques ou atypiques (dysgueusie, anosmie, troubles digestifs…).

test requis :

Immédiat : RT-PCR J1 et J+5 si négatif à J1. Si négatif : port du masque ++

A moyen terme : sérologies afin de caractériser le statut (sujet naif ou guéri) et de lever ou non les mesures barrières.

Objectif 2 – confirmer le ou les premiers cas de résidents Covid-19.

Cible : Dès le premier et chez les 3 premiers résidents symptomatiques.Test requis : RT-PCR J1 et J+5 si négatif à J1.

 

Objectif 3 – caractériser les causes de décès de Covid-19 afin d’appliquer les procédures funéraires réglementaires. Eviter ainsi d’imposer de telles mesures pour les familles dès lors que le décès résulte d’une autre cause.

Cible : résidents décédés (si test non réalisé de son vivant)

Test requis : test ultra-rapide (en raison de l’impératif d’une mise en bière immédiate)

Objectif 4 – caractériser le statut Covid (+ ou -) chez le ou les résidents pour lesquels le confinement en chambre n’est pas envisageable sans recourir à des mesures de contention déraisonnables.

Cible : résidents déambulants ou présentant des troubles du comportementaux productifs.

Test requis : RT-PCR J1 et J+5 si négatif à J1.

en cas de positivité, il conviendra de privilégier le confinement en chambre ou en unité protégée.

Objectif 5 – procéder à la levée du confinement en chambre des résidents.

Cible : tous les résidents afin de caractériser ceux pouvant rejoindre les espaces communs ou une unité Covid (-) et bénéficier des activités collectives et ceux pour lesquels le confinement en chambre doit être prorogé.

Test requis : sérologies.

 

Levée du confinement si séroconversion (IgG) et absence de contagiosité. S IGM refaire sérologie à J7 avant levée du confinement.

Retour haut de page